Respiration : 4 idées fausses qui nous empêchent de bien respirer

image-3

 

 

Comment respirer naturellement ? En revenant à l’anatomie on s’aperçoit qu’au moins 4 idées fausses circulent sur la respiration et limitent notre capacité à bien ventiler. Voici lesquelles.

La bonne respiration est ventrale : idée fausse N°1

Posez-vous simplement la question suivante : où sont situés vos poumons ? Dans la cage thoracique, pardi ! Alors pourquoi une bonne respiration serait-elle ventrale ?

Une bonne respiration implique une cage thoracique et un diaphragme mobiles.

Regardez comment respirent les bébés : leur cage thoracique bouge en 3D depuis les premières côtes jusqu’aux dernières, devant, et surtout dans le dos. 

« Et leur ventre aussi bouge« , me direz-vous.

Absolument ! Leur ventre bouge et c’est essentiellement la conséquence du mouvement du diaphragme : quand vous inspirez, votre diaphragme s’abaisse et repousse légèrement les organes situés sous lui. Alors quand vous bougez vos abdominaux – alias votre ventre – vous avez peut-être l’impression de mieux respirer, parce que vous autorisez un peu plus de mouvement au diaphragme. Mais en réalité, bouger votre ventre ne permet techniquement pas de créer une dépression dans vos poumons et d’y faire entrer plus d’air.

Bien respirer, c'est inspirer beaucoup d'air : idée fausse N°2

Quand on vit un super stress, notre système nerveux nous fait automatiquement et instantanément emmagasiner une grande quantité d’air : regardez ce qu’il se passe lorsqu’on vous fait peur. Oui ? Vous voyez ce réflexe qui consiste à inspirez de l’air en faisant un son de surprise !?

Hé bien aspirer beaucoup d’air, c’est utile pour augmenter son stock d’oxygène afin de partir en courant, ou de se battre. Mais c’est contreproductif si on veut se relaxer, ou même chanter. Pourquoi ? Parce qu’en inspirant beaucoup d’air vous envoyez à votre cerveau le message qu’il y a un danger. Et vous maintenez votre système respiratoire et phonatoire sous tension. Vous devriez donc plutôt respirer par la bouche et EXPIRER : car expirer lentement et profondément est ce que nous faisions lorsque nous pouvions gambader tranquillement à travers champs, sans aucun prédateur dans les parages. Une expiration tranquille, confortable et longue envoie donc au cerveau, plus précisément au système nerveux autonome, le message qu’on peut se relaxer. 

 

 

 

 

Note pour les orateurs et les chanteurs : vous n’avez pas besoin de prendre beaucoup d’air pour utiliser votre voix. Au contraire. Car trop d’air peut créer trop de pression sur les cordes vocales, limiter vos capacités de résonance et donc vos capacité de varier le volume. Cela peut générer de la fatigue, voire des blessures.

Une bonne respiration c'est par le nez : idée fausse N°3

 

 

Vous vous en doutez, cette idée est bien sûr à moitié vraie. Parce que le nez est complètement fait pour la respiration. Cela dit, respirer avec la bouche est un réflexe naturel et efficace lorsque nous avons besoin d’inspirer très rapidement pour nous exprimer en public, chanter ou performer dans le cadre d’un sport. Bien respirer c’est donc par le nez et/ou la bouche, tout dépend du contexte, et de vos objectifs.

Respirer, cela ne s'apprend pas : idée fausse N°4

Au départ, évidemment, les bébés n’apprennent pas respirer. Car respirer est une fonction vitale réflexe, gérée par le système nerveux autonome. Et tant mieux, parce que c’est très complexe : cela implique plus de 300 muscles et 100 articulations.

 

En revanche c’est une fonction très sensible au stress, aux chocs et aux traumas physiques et émotionnels, à l’épuisement professionnel et burn out, aux côtes cassées, aux problèmes vocaux…

Donc il n’est pas rare qu’à l’âge adulte, notre respiration ne soit plus aussi efficiente qu’elle le devrait, et que nous ayons besoin de réapprendre à respirer pour retrouver notre plein potentiel.

 

Retrouver une respiration optimale peut contribuer à résoudre des problèmes variés : trac, manque de puissance vocale, manque d’aigus ou de graves dans la voix, fragilités voire pathologies vocales, maux de dos, tensions dans la nuque, anxiété, problème de sommeil… Par ailleurs, les personnes ayant subi des interventions chirurgicales dans la zone thoracique ou proche, ou atteintes de maladies respiratoires, peuvent avoir intérêt à se rééduquer afin de bénéficier de tout leur potentiel.

En conclusion

  • Pour bien respirer, votre diaphragme doit bouger librement, avec un ventre souple certes, mais surtout de façon coordonnée avec votre cage thoracique.
  • Une bonne respiration n’implique pas nécessairement de remplir ses poumons à bloc à l’inspiration. Au contraire, lorsque vous parlez ou chantez, vous avez besoin de ne pas mettre trop de pression sur les cordes : cela implique de bien doser la quantité d’air qui est inspirée.
  • Une respiration qui relaxe implique une expiration longue et calme, et un inspire tranquille et non tiré.
  • Bien respirer c’est par le nez ou par la bouche, tout dépend de la situation dans laquelle vous êtes : si vous performez (sport, chant) vous pouvez avoir besoin d’inspirer / expirez rapidement, donc respirer par la bouche peut être plus efficace.
  • Respirer ne s’apprend, mais dans certains cas il faut le rééduquer pour retrouver son plein potentiel

Vous souhaitez mieux respirer, développer votre voix parlée et chantée, vos performances, mieux vous exprimer en public ? Parlons-en.

Gabrielle Rivault propose des ateliers, des stages et des séances individuelles autour du Souffle Voix et de la Coordination Respiratoire, ainsi que de l’Improvisation Vocale.

Vous recherchez une formation pour trouver les mots justes lorsque vous vous exprimez en public, et surtout mieux gérer votre trac, avoir de l’impact sur scène ou lors des réunions que vous animez, et connecter avec votre audience ?

Gabrielle Rivault
Gabrielle Rivault

Coach en prise de parole, rédactrice en chef, praticienne en Souffle-voix et Coordination respiratoire MDH

Derniers Articles

Accompagnement
6 Clés pour dépasser enfin son trac

Coeur qui s’emballe, difficulté à respirer, voix qui tremble… Avoir le trac est un enfer. Voici 6 clés pour le dépasser.

3 EXERCICES POUR Mieux respirer… et chauffer sa voix

3 exercices simples avant une prise de parole, pour mieux respirer et réduire le stress, tout en chauffant sa voix.