Un respiration efficace n’a rien à voir avec le volume pulmonaire

image

On croit souvent que pour bien respirer on a besoin d’un grand volume pulmonaire. Alors qu’en réalité, bien respirer c’est avant tout bien ventiler. Pour comprendre pourquoi, revenons aux fondamentaux : à quoi sert de respirer ?

Respirer à quoi ça sert ?

Pour faire simple, respirer nous permet d’apporter à notre organisme l’oxygène dont il a besoin, et d’évacuer le CO2 que celui-ci a produit lors de ses diverses activités. À l’inspiration, nos poumons se remplissent d’air neuf qui passe ensuite dans le sang et irrigue les organes et les muscles avec du dioxygène. À l’expiration, nous évacuons de nos poumons de CO2 produit par le corps et rapporté par nos vaisseaux sanguins.

Donc mieux nous inspirons et expirons, sur un plan mécanique, et plus nous sommes capables de renouveler l’air dans nos poumons. Et en l’occurrence avoir une grosse capacité pulmonaire n’y aide en rien. C’est plutôt le fait d’avoir un système respiratoire efficace, c’est-à-dire (pour schématiser) un diaphragme et une cage thoracique capables ensemble, de faire appel d’air et de compresser les poumons pour bien ventiler, qui compte.

L’inspiration nous apporte du dioxygène qui assure 4 fonctions clés dans le corps. Il permet


Vous vous intéressez à la prise de parole en public, à la respiration, à la voix parlée et chantée ? découvrez mes propositions

Suivez-moi sur Instagram


Ces 4 fonctions produisent du CO2, que l’expiration évacue. Et c’est essentiel car une concentration trop forte de CO2 dans le sang peut engendrer de nombreux problèmes

  • fatigue,
  • nausées,
  • maux de tête,
  • essoufflement,
  • hyperventilation et tachycardie : en effet, en cas de trop forte concentration de CO2 dans le sang, le système nerveux autonome accélère le coeur et le diaphragme pour accélérer la ventilation et évacuer le surplus de CO2.
  • changement de la couleur de la peau qui devient bleutée (cyanose),
  • troubles du comportement (anxiété…).

En conclusion, bien respirer c’est renouveler efficacement l’air dans les poumons, en apportant du dioxygène et évacuant le dioxyde de carbone.

C’est pourquoi bien respirer n’est pas directement lié au volume pulmonaire, mais plutôt à notre capacité à bien ventiler les poumons grâce à un diaphragme et une cage thoracique mobiles, et bien coordonnées.

Vous souhaitez mieux respirer, développer votre voix parlée et chantée, vos performances, mieux vous exprimer en public ? Parlons-en.

Gabrielle Rivault propose des ateliers, des stages et des séances individuelles autour du Souffle Voix et de la Coordination Respiratoire, ainsi que de l’Improvisation Vocale.

Gabrielle Rivault
Gabrielle Rivault

Coach en prise de parole, rédactrice en chef, praticienne en Souffle-voix et Coordination respiratoire MDH

Derniers Articles

Accompagnement
6 Clés pour dépasser enfin son trac

Coeur qui s’emballe, difficulté à respirer, voix qui tremble… Avoir le trac est un enfer. Voici 6 clés pour le dépasser.

3 EXERCICES POUR Mieux respirer… et chauffer sa voix

3 exercices simples avant une prise de parole, pour mieux respirer et réduire le stress, tout en chauffant sa voix.